SFR Presse
Midi Libre
28 novembre 2019

La justice française essaie de clarifier le “droit à l’oubli”

2 min

Que peuvent avoir en commun l’inventeur d’une fourche de vélo quasi révolutionnaire, une ancienne actrice de sitcom, le maire d’une ville moyenne, un ex-porte-parole de l’église de scientologie et un homme condamné pour pédophilie ? Tous veulent user de leur “droit à l’oubli”, en obtenant de Google la disparition de certains liens mis en avant à leur sujet par le moteur de recherche. Cette questi

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :