SFR Presse
Libération
18 septembre 2019

Pedro Sánchez isolé, les Espagnols rappelés à l’isoloir

Cinq mois après sa victoire, le chef du gouvernement n’a toujours pas trouvé de majorité. Sauf miracle de dernière minute, de nouvelles élections devraient avoir lieu le 10 novembre.

3 min

Deux élections législatives en sept mois, les quatrièmes en quatre ans. Tel est le coup de massue qui s’est abattu sur l’Espagne mardi soir. Après des heures de tractations et de pourparlers orchestrés par le monarque Felipe VI, le chef du gouvernement, Pedro Sánchez, a dû admettre son échec : aucune des grandes formations politiques n’a accepté de soutenir son investiture, prévue le 23 septembre.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :