SFR Presse
Sciences et Avenir
25 avril 2019

« On n'efface pas les souvenirs, on les transforme »

1 min

Croyez-vous que l'on puisse effacer les souvenirs traumatisants ? Non, pas plus que le moindre souvenir. La plupart des chercheurs s'appuient sur l' « hypothèse de la reconsolidation » qui considère qu'un souvenir réactivé redevient fragile et qu'en perturbant sa restabilisation par des agents amnésiants (électrochocs, substances pharmaceutiques, etc.), il est possible de l'effacer. Or en 2015, av

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :