SFR Presse
Libération
17 juillet 2019

Ciao Andrea Camilleri, père du polar à l’italienne

2 min

«Pour lui donner de l’épaisseur, j’ai écrit le deuxième, et comme les lecteurs aimaient, j’ai continué», expliquait benoîtement Andrea Camilleri à Libération en 1998. C’était à propos de son personnage de prédilection, le commissaire sicilien Salvo Montalbano, créé en 1994 et synonyme depuis d’une saga à succès phénoménal : 32 enquêtes plébiscitées à domicile (l’Italie) mais aussi à travers le mon

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :