SFR Presse
Le Figaro
26 septembre 2019

L’affaire des emplois fictifs l’aura poursuivi plus de vingt ans

Stéphane Durand-Souffland

2 min

IL A ÉTÉ le premier chef de l’État français démocratiquement élu renvoyé devant un tribunal, mais Jacques Chirac n’aura jamais mis les pieds, en tant que prévenu, au palais de justice de Paris. Son procès a bien eu lieu, pourtant, mais en son absence, pour raisons de santé. Les débats se sont ouverts une première fois en mars 2011. Jacques Chirac, qui a 78 ans à l’époque, doit répondre, en tant q

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :