SFR Presse
Le Figaro
25 octobre 2019

Alex Thomson, le monde ou rien

Guillaume Loisy

3 min

envoyé spécial à portsmouth LES AMATEURS de jolies coques et de marins charismatiques l’ont échappé belle. À quelques milles près, Alex Thomson tirait sa révérence à l’arrivée du dernier Vendée Globe. « Si j’avais gagné, ma femme ne m’aurait jamais laissé repartir une 5e fois. Mais j’ai fini 2e… », sourit le Gallois aux dents du bonheur. Il faut donc remercier Armel Le Cléac’h pour sa ténacité a

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :