SFR Presse
L'Union
10 octobre 2019

Cinq semaines à attendre un lycée

ANTOINE PARDESSUS

2 min

ANTOINE PARDESSUS
ANTOINE PARDESSUS

REIMS Ce grand-père s’inquiétait pour sa petite-fille longtemps restée sans établissement scolaire. Ce grand-père (appelons-le François-Xavier) était bien embêté : sa petite fille de 14 ans que nous appellerons Myriam n’avait pas trouvé de lycée pour l’accueillir à la rentrée de septembre. Résultat, elle restait toute la journée à Reims chez grand-père, qui en a la garde, à ne pas faire grand-chos

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :