SFR Presse

Décollage attendu

2 min

"Aujourd'hui le foot masculin ça paie, le foot féminin ça coûte. Ca devrait payer et ça va payer". Le constat de Fatma Samoura, N.2 de la Fifa, illustre la faiblesse financière d'une discipline qui espère bientôt en finir avec ses trop rares transferts et ses droits télé mal exploités. En 2018, la Fifa a ainsi recensé 16.533 transferts internationaux pour les premiers, avec un butin s'élevant à 7,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :