SFR Presse
Nice Matin
1 septembre 2019

« Si on se loupe, on perd 20 % du troupeau »

2 min

Lorsqu’ils ont décidé de reprendre le refuge de Longon en 2008, les Rogeri savaient ce qu’ils faisaient : le loup était déjà là. Et aujourd’hui, Sandrine Rogeri est formelle : « Un été sans attaque, ce n’est jamais arrivé. Tous les ans, on perd une dizaine de bêtes ici. » Ce couple d’éleveurs laitiers installé à Roure monte sur le plateau pour l’estive et pour gérer l’accueil des nombreux randonne

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :