SFR Presse
Libération
7 novembre 2018

Bolsonaro ou la rançon du silence

La victoire, au Brésil, du candidat d’extrême droite, est le symptôme d’une ignorance du passé et d’une désinformation que l’enseignement de l’histoire ne suffit pas à corriger.

3 min

Les élections du Brésil confrontent l’historien aux effets du temps qui passe sur la mémoire des nations. Le constat est banal mais on ne peut manquer d’y revenir quand on observe l’enthousiasme avec lequel une majorité des Brésiliens a fêté la victoire du candidat de l’extrême droite. Beaucoup des électeurs de Jair Bolsonaro n’ont pas la moindre idée de ce que furent les vingt années de dictature

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :