SFR Presse
Libération
25 février 2019

Algérie : «Non au mandat de la honte»

Les avocats lundi, les étudiants ce mardi… La mobilisation persiste contre la candidature d’Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, qui brigue un cinquième mandat d’affilée le 18 avril.

4 min

3 likes

Le régime d’Abdelaziz Bouteflika n’entend pas céder à la pression de la rue. Pour la première fois depuis le début des manifestations contre la candidature du chef de l’Etat sortant à la présidentielle du 18 avril, le gouvernement s’est enfin exprimé et a cherché à temporiser. «Il y a eu un nombre important de manifestants», a admis lundi le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, tout en renvoyant le mo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :