SFR Presse

La fresque de Vasarely veut retrouver ses couleurs

Peinte sur un château d’eau en 1973 à Dieppe, l’œuvre du plasticien hongrois fait grise mine. Les collectivités veulent y remédier.

Laurent Derouet

1 min

Laurent Derouet
Laurent Derouet

Sur les hauteurs de Dieppe (Seine-Maritime), même l’arrêt de bus porte son nom : Vasarely. Et pourtant, à deux pas, l’immense château d’eau, sur lequel le plasticien hongrois a peint une fresque géométrique en 1973, fait un peu grise mine. « C’est une chance pour la ville d’avoir cette œuvre qui fait partie du paysage. Peut-être un peu trop d’ailleurs, car les Dieppois l’ont sans doute un peu oubl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :