SFR Presse
Libération
16 octobre 2018

Médecins du monde alerte sur la dégradation de la santé des exilés

1 min

Dans le 18e rapport annuel de son observatoire de l’accès aux droits et aux soins, rendu public ce mardi, Médecins du monde, qui compte 61 programmes dans plus de 30 villes, alerte : «Les plus précaires sont aussi les plus mal soignés.» Et de pointer du doigt l’«aggravation des conditions de vie et de santé des exilés, avec une augmentation des espaces d’indignité comme à Paris, Calais, Dunkerque

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :