SFR Presse
Nice Matin
1 septembre 2019

Jacques Courron, président de la Fédération ovine des Alpes-Maritimes

1 min

« Quasiment 100 % des troupeaux sont protégés. Sinon, ils seraient perdus » La situation au plateau de Longon estelle représentative du département ? Complètement. Le but, pour tout le monde, c’est de faire son métier le mieux possible et d’avoir le moins de dégâts. Au fil des ans, les éleveurs ont su s’adapter… On est obligé de s’adapter et de faire le maximum. Après, on n’est pas des puits sans

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :