SFR Presse
La Voix du Nord
14 août 2019

PAS DE MIEL DANS L’ARBRE DÉRACINÉ, MAIS DES GRAVATS ET DES DÉCHETS

1 min

GRAVELINES. Les déchets sauvages abandonnés, sans grande imagination, le long des routes, on connaissait. Ceux laissés dans des terrains vagues, aussi. Mais là, il fallait avoir une sérieuse envie de sortir de sa routine de pollueur pour faire naître le projet de cacher des gravats et déchets à l’intérieur d’un arbre vieux de 100 ans. Il était malade, en plus. Vandalisé depuis de nombreuses années

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :