SFR Presse
Sud Ouest
27 septembre 2019

Gaulliste mais converti à l’Europe et à l’ONU

Christophe Lucet

2 min

Christophe Lucet
Christophe Lucet

DIPLOMATIE Chirac reste celui qui a dit non à la guerre en Irak et embrassé la cause du multilatéralisme « L’Irak ne représente pas une menace justifiant une guerre immédiate. S’affranchir de la légitimité des Nations unies, privilégier la force sur le droit serait prendre une lourde responsabilité. » Le 18 mars 2003, Jacques Chirac officialise le « non » de la France à la guerre américaine contre

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :