SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Hortefeux : « Le président n’a ni écouté ni entendu »

Marion Mourgue

2 min

ALORS QUE l’exécutif multiplie les prises de parole pour tenter d’éteindre la colère des « gilets jaunes », le mouvement s’installe jour après jour. « La grande erreur du premier ministre, du président de la République et du gouvernement, ça a été de considérer ce mouvement comme une simple accumulation de râleurs alors que c’est une lourde addition de ras-le-bol qui s’exprime », développe Brice

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :