SFR Presse
Le Figaro
9 août 2019

Guerre des présidents au Kirghizstan

L’ex-chef d’État Almazbek Atambaïev a été embastillé jeudi sur ordre de son successeur.

Emmanuel Grynszpan

2 min

ASIE CENTRALE En ex-URSS, les anciens présidents finissent souvent en prison ou en exil. C’est ce qui vient d’arriver jeudi à l’ancien président du Kirghizstan, Almazbek Atambaïev (2011-2017), au terme de deux journées de violence qui se sont soldées par un mort et 85 blessés. Ces tensions soulignent la fragilité de la démocratie dans ce pays pauvre de 6 millions d’habitants jouxtant la Chine. Pou

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :