SFR Presse
La Provence
31 juillet 2018

Un référendum sous haute tension

2 min

Les Comoriens votaient hier dans un climat tendu lors d’un référendum constitutionnel destiné à permettre au président et ancien putschiste Azali Assoumani de se représenter pour un deuxième mandat consécutif, un scrutin boycotté par l’opposition. Ce projet renforce considérablement les pouvoirs du chef de l’État. Il l’autorise à se présenter pour un deuxième mandat consécutif de cinq ans alors qu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :