SFR Presse
La Croix
5 février 2019

Au Kosovo, l’attente des victimes de viols de guerre

Marion Dautry

3 min

Marion Dautry
Marion Dautry

Depuis un an, les victimes de viols pendant la guerre avec la Serbie ont droit à une pension de l’État. Mais la procédure est lente et la stigmatisation persiste, vingt ans après le conflit. Pristina et Gjakova (Kosovo) De notre correspondante « Deux femmes chez qui j’avais habité ont été violées puis tuées. Parfois je me dis que c’est mieux qu’elles soient mortes… », confie L. D. (1), regard b

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :