SFR Presse
Nice Matin
4 décembre 2019

Pilotes du Samu : « On est les grands oubliés du transport sanitaire »

L. B.

2 min

L. B.
L. B.

C’est un nid d’aigle suspendu tout en haut de L’Archet 2. La base de l’hélico du Samu de Nice. Le H145 est posé sur le toit de l’hôpital, pales à l’arrêt, prêt au départ. Toujours. Malgré la colère. Malgré la grève. Deux volées de marches d’escalier en dessous « vivent » les pilotes, copilotes et mécaniciens en mission. Trois hommes ensemble, sept jours sur sept, pendant une semaine, mobilisables

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :