SFR Presse
Challenges
5 décembre 2018

Modération

1 min

Durant les années de crise, l’Etat s’est montré plus sage que les actionnaires du CAC 40. Ses dividendes représentaient en moyenne 45 % des profits générés par ses participations dans les entreprises publiques, contre 57 % pour les actionnaires des grands groupes privés. Une modération à relativiser dès lors que les bénéfices des entreprises publiques ont mieux résisté que ceux du CAC 40.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :