SFR Presse
L'Indépendant
21 novembre 2018

Affaire Ghosn : l’alliance Renault-Nissan fragilisée

2 min

Toujours en garde à vue au Japon sur des soupçons de malversation, Carlos Ghosn est sur le point d’être démis de ses fonctions à la tête de Renault, une chute brutale suscitant des interrogations sur l’avenir de l’empire automobile qu’il a construit en mariant Renault, Nissan et Mitsubishi Motors. Le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a demandé hier à Renault, dont l’Etat détient 15 %

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :