SFR Presse
Sud Ouest
11 mai 2019

Coqs en stock

1 min

Cris, encouragements et applaudissements : il n’en a pas fallu davantage pour mettre la puce à l’oreille d’une habitante de Gauriaguet, en Gironde. Ce sont bien des combats de coqs clandestins qui se déroulaient dans la maison voisine. Et pour les regarder s’entretuer, on venait de Pau, Toulouse, Agen ou Limoges. Les paris pouvaient monter jusqu’à 400 euros par gallinacé. Mais la pratique étant se

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :