SFR Presse
Challenges
9 octobre 2019

Les populistes veulent la tête de Castaner

1 min

Il est intéressant de voir qui a demandé la tête du ministre de l’Intérieur au lendemain de l’attentat à la préfecture de police de Paris, au prétexte que lors de sa première déclaration Christophe Castaner avait affirmé que l’assaillant n’avait « jamais présenté de difficulté comportementale ». Déclaration pour le moins prématurée dans la mesure où, quelques heures plus tard, l’enquête révélait l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :