SFR Presse
Le Figaro
13 septembre 2019

L’autonomie perdue du pouvoir temporel

Les sociétés occidentales, qui se flattent d’être affranchies de la religion dans la conduite des affaires de la cité, sont en réalité soumises à un nouveau pouvoir spirituel tenu pour légitime par les élites, mais non par les peuples, argumente le grand sociologue*.

d'Iribarne, Philippe

7 min

5 likes

L’emprise d’un nouveau pouvoir spirituel, guidé par la foi dans les droits de l’homme, contrôle de plus en plus strictement l’expression de la souveraineté populaire. À tel point que l’autonomie du temporel, naguère laborieusement conquise face à l’Église, reste à reconquérir face aux nouveaux clercs. Pendant longtemps, dans le monde occidental, le pouvoir spirituel a appartenu aux Églises, en Fr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :