SFR Presse
Libération
7 novembre 2019

Rue de Valois, une gestion de crise plus que bancale

Après la révocation du haut fonctionnaire, une cellule d’écoute a été mise en place au ministère. Mais la plupart des victimes n’y ont pas eu accès et n’ont même pas été contactées.

2 min

«L’affaire Christian N.» a créé un miniséisme rue de Valois, où est installé le ministère de la Culture. Au printemps, après la révocation de l’ancien haut fonctionnaire, un mail du secrétaire général du ministère de l’époque, Hervé Barbaret, informe les agents qu’une cellule est ouverte pour celles et ceux qui souhaiteraient s’exprimer, après les premières révélations du Canard enchaîné. Dans ce

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :