SFR Presse
Le Télégramme
19 août 2019

Délocalisation : refus moins catégorique

2 min

« Il y a beaucoup moins de monde qu’avant », observe une ancienne du marché. « La clientèle vieillit, les jeunes ont pris d’autres habitudes de consommation. J’aperçois souvent des femmes enceintes qui viennent ensuite avec leur bébé. Mais après, on ne les voit plus. Leur mode de vie (professionnel, domestique, consommateur…) ne leur donne peut-être plus aucun temps pour faire le marché », suppose

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :