SFR Presse
Madame figaro
3 janvier 2019

une minute par jour

1 min

Tout a commencé au lendemain de l’attentat contre Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015. « J’étais bouleversée, raconte Nadia Vadori-Gauthier, performeuse et chercheuse en art à Paris-VIII. Je me sentais impuissante face à cette violence. Au lieu de me terrer chez moi, je suis sortie dans la rue et j’ai vissé ma caméra sur un pied. En jogging, pas coiffée ni maquillée, sur le trottoir, j’ai dansé le te

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :