SFR Presse
L'Indépendant
23 mars 2019

La vive émotion du centre hospitalier

A. Ca.

2 min

A.     Ca.
A. Ca.

Hier matin, le parvis baptisé du nom d’Arnaud Beltrame et une plaque au nom des quatre victimes dévoilée. Dernier à prendre la parole, dans le hall du centre hospitalier prêt à se figer pour une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats, le préfet de l’Aude Alain Thirion l’assure : « Je ne doute pas que l’âme de l’Aude, de cet établissement, sera plus forte après ce que nous avons

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :