SFR Presse
Le Figaro
8 novembre 2019

En Israël, des localités arabes gangrenées par la violence

Face à une criminalité de plus en plus meurtrière, la minorité réclame l’aide de l’État et de ses institutions.

Thierry Oberlé

4 min

Thierry Oberlé
Thierry Oberlé

PROCHE-ORIENT À Jérusalem, les élus arabes de la Knesset et les maires des villes arabes ont dressé une tente en face des bureaux du premier ministre. Ils observent une grève de la faim de trois jours pour réclamer au gouvernement de nouvelles mesures pour faire face à l’explosion de la violence dans les secteurs arabes, qui représentent 18 % de la population d’Israël. Des représentants de partis

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :