SFR Presse
La Provence
14 avril 2019

L’ADN peut-il relancer l’affaire Omar Raddad ?

1 min

Vingt-huit ans après l’assassinat de Ghislaine Marchal à Mougins (Alpes-Maritimes), l’affaire Omar Raddad ne cesse d’alimenter la chronique. Condamné pour meurtre en 1994, le jardinier marocain a bénéficié, quatre ans plus tard, d’une grâce partielle et d’une libération conditionnelle. Cependant, les demandes de révision de son procès ont depuis été linéairement rejetées, faute d’éléments nouveaux

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :