SFR Presse
La Croix
10 octobre 2019

Elections tunisiennes, le thriller se poursuit

Marie Verdier

2 min

Marie Verdier
Marie Verdier

Quatre jours avant le second tour de l’élection présidentielle du 13 octobre, la justice tunisienne a libéré le candidat Nabil Karoui, détenu pendant 48 jours. Le parti islamiste Ennahdha, arrivé en tête des législatives, ne désespère pas de former un gouvernement, quand les observateurs tablent sur une impossible majorité. En 48 heures, Nabil Karoui, tout juste libéré, peut-il changer la donne ?

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :