SFR Presse
Libération
30 juin 2019

Oligopole de la Pêche A la Réunion, les gros poissons mangent les petits

En juillet, les quotas de pêche à la légine seront rediscutés. A cette occasion, les armateurs réunionnais se livrent une bataille sans merci, avec pour effet d’écarter les plus petits d’entre eux.

6 min

Dire que dans les années 80, la légine, un poisson vivant dans les eaux froides entre 200 et 2 500 m de profondeur, était tout juste bonne à être transformée en farine animale… A cette époque, si les pêcheurs affrontaient l’Antarctique, c’était pour ramener fausses morues et langoustes. Puis l’on s’est aperçu qu’Américains et Japonais étaient prêts à dépenser des fortunes pour déguster la chair bl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :