SFR Presse
Le Figaro
7 novembre 2018

La renaissance du Long-Thibaud-Crespin

CLASSIQUE Ce mythique concours français revient après deux ans d’interruption. Dédié cette année au violon, présidé par Renaud Capuçon, il a su trouver une nouvelle jeunesse artistique sans rien perdre de son aura.

Thierry Hillériteau

4 min

Thierry Hillériteau
Thierry Hillériteau

La tension est palpable, ce lundi soir, salle Cortot. Depuis l’après-midi, les demi-finalistes du concours Long-Thibaud-Crespin se succèdent sur la scène intime de l’École normale de musique (Paris XVIIe). Ils sont encore douze violonistes en lice, de 18 à 28 ans. Dans vingt-quatre heures, il n’en restera que six. Dans les gradins, chacun retient son souffle. Une centaine de spectateurs, venus so

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :