SFR Presse
Le Figaro
24 juin 2020

Confinés, délivrés : un grand besoin de solitude

Ils se croyaient essentiellement des êtres sociaux, ces derniers mois leur ont révélé leur côté solitaire. à l’avenir, c’est certain, ils ne l’ignoreront plus.

Madeleine Meteyer

5 min

Madeleine Meteyer
Madeleine Meteyer

Dans La Nuit de décembre (Musset), elle est «  un convive vêtu de noir » dont « le bras maigre » cherche en vain à toucher les vivants, l’amie incapable de consoler qui apparaît au narrateur aux instants les plus tristes de sa vie. Dans Madame Bovary, la solitude d’Emma est coupable d’entretenir sa mélancolie, de favoriser ses élucubrations romantiques et de la pousser à convoiter d’autres existe

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :