SFR Presse
Le Figaro
22 mars 2019

À Alger, la rue veut façonner sa transition

Après un premier recul du pouvoir, la société civile compte bien peser sur la préparation de l’après-Bouteflika.

Adam Arroudj

3 min

Adam Arroudj
Adam Arroudj

MAGHREB La blague fait le tour d’Alger. « Si tu vois le 021 (indicatif de la capitale, NDLR) s’afficher sur ton téléphone, ne décroche pas, c’est Bedoui qui cherche des ministres pour son gouvernement. » Depuis qu’il a été nommé il y a onze jours premier ministre à la place d’Ahmed Ouyahia, Noureddine Bedoui n’a toujours pas formé son cabinet. L’attelage qu’il forme avec Ramtane Lamamra, vice-prem

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :