SFR Presse
Le Figaro
20 juin 2019

« Hiroshima mon amour » largue deux bombes

THÉÂTRE  Fanny Ardant, seule en scène, et Gérard Depardieu, en voix off, sont brillants mais lassants.

Jean Talabot

2 min

1 like

Jean Talabot
Jean Talabot

L es monstres sont précieux. En voilà quatre réunis. Alain Resnais, réalisateur d’Hiroshima mon amour en 1959. Marguerite Duras, qui signe le scénario. Sur la scène des Bouffes Parisiens, Fanny Ardant, dans le rôle d’Emmanuelle Riva. Invisible, Gérard Depardieu incarne ses amants. Quelle voix (off) ! Depardieu, c’est le décor le plus simple et le plus riche à installer au monde. Il n’y a d’ailleu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :