SFR Presse
Le Télégramme
25 avril 2019

Le substitut sanguin morlaisien n’y est pour rien

Frédérique Le Gall

2 min

Frédérique Le Gall
Frédérique Le Gall

Le substitut sanguin mis au point par Hémarina à partir de ver marin a-t-il pu servir à doper des sportifs ? C’est l’une des hypothèses émises par le journal L’Équipe mais elle est écartée par la start-up morlaisienne car son produit n’est pas encore sur le marché. Le quotidien sportif rapporte que lors de perquisitions effectuées en Allemagne chez un médecin, soupçonné d’être au centre d’un résea

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :