SFR Presse
La Provence
9 juin 2019

Bouet tombe à pic

2 min

C’est un petit miracle de voir Maxime Bouet aujourd’hui, sur la ligne de départ du Dauphiné, à Aurillac. Car il y a trois mois, presque jour pour jour, le Plan-de-Cuquois chutait violemment dès la 2e étape de Paris-Nice. Il s’en sortait avec des lésions ligamentaires au genou, un volumineux épanchement intra-articulaire et des contusions osseuses. Une longue période de repos, de convalescence s’ou

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :