SFR Presse
Le Figaro
31 juillet 2018

À Bayreuth, Lohengrin, chevalier perdant

FESTIVAL  Le héros wagnérien s’égare dans la scénographie clinquante de cette version ratée de l’opéra, signée Yuval Sharon.

Christian Merlin

3 min

Christian Merlin
Christian Merlin

Que retenir de la nouvelle production de Lohengrin que le Festival de Bayreuth a confiée au metteur en scène américain Yuval Sharon, à la suite du renoncement d’Alvis Hermanis ? Que les personnages de l’opéra de Wagner ont des ailes de libellules, qui leur permettent de se battre dans les airs : c’est pratique. Que les Brabançons vivent dans un générateur électrique, mais qu’ils ne savent pas trè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :