SFR Presse
Libération
13 septembre 2019

Dura lex, enfin

La condamnation du couple de Levallois, qui narguait les magistrats depuis des années, semble montrer que la justice entend désormais traiter les contrevenants indépendamment de leur notoriété.

2 min

Les Balkany possédaient une villa des îles joliment nommée «Pamplemousse». Il faut la rebaptiser : «citron vert» ou «orange amère» seraient plus adéquats. Patrick Balkany écope de quatre ans ferme pour fraude fiscale avec mandat de dépôt, son épouse de trois ans sans emprisonnement à l’audience, sans doute pour ménager sa santé, atteinte par ces affaires à répétition. On ne rit plus. C’est un fait

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :