SFR Presse
Jeux Vidéo Magazine
29 janvier 2020

UN MONDE À PART

2 min

LOIN DE SE CONTENTER DE SOMBRES COULOIRS, DOOM ETERNAL VARIE BIEN PLUS SES ENVIRONNEMENTS QUE SON AÎNÉ, AINSI QUE LES MOYENS D’Y PROGRESSER. UN LEVEL DESIGN PLUS SOPHISTIQUÉ Si Doom Eternal se veut plus narratif, il n’oublie pas ses bases, ces levels design tarabiscotés, qui étaient déjà à l’œuvre dans les premiers volets, au début des années 90. Si nous nous sommes rarement perdus dans cet épisod

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :