SFR Presse
Le Figaro
1 juillet 2019

L’Iran interdit les créateurs de bitcoins qui pompent son électricité pas chère

Grand, Harold

1 min

Grand, Harold
Grand, Harold

L’opération est d’une envergure inédite. Les autorités iraniennes ont saisi un millier de machines qui « minent  », c’est-à-dire qui génèrent, du bitcoin à longueur de journée. Elles sont accusées par les autorités d’être à l’origine d’une augmentation de 7 % de l’ensemble de la consommation électrique du pays. Le ministère de l’Énergie estime même que le minage d’un seul bitcoin équivaut à la

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :