SFR Presse
Corse Matin
27 septembre 2018

De nouveaux SMS accusent Tariq Ramadan

2 min

Pour la troisième fois, les juges d’instruction ont refusé la mise en liberté de Tariq Ramadan, se fondant notamment sur des SMS tout juste versés au dossier qui contredisent la version de l’intellectuel musulman, incarcéré depuis sept mois en France pour deux viols qu’il conteste. D’ici demain, un juge des libertés et de la détention doit confirmer ou non ce refus signifié mardi, mais les élément

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :