SFR Presse
La Voix du Nord
11 septembre 2019

Votre Libération

1 min

« Mon père était cheminot et nous habitions près du terril de la fosse 5 des mines de Lens. Je me souviens que, souvent, des courageux glissaient dans le soupirail de la cave des exemplaires de La Voix du Nord. Les feuilles clandestines nous aidaient à supporter nos grandes misères : bombardements, manque de vivres, arrestations, etc. Elles nous rendaient l’espoir, nous aidaient à survivre. Mon pè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :