SFR Presse
Libération
13 septembre 2019

Balkany, du barreau de chaise aux vrais barreaux

Quatre ans ferme avec incarcération immédiate et dix ans d’inéligibilité, la partie de cache-cache avec la justice du maire de Levallois s’est soldée par une condamnation pour fraude fiscale. En attendant le volet blanchiment, pour lequel il risque encore plus. Sa femme a écopé de trois ans, sans mandat de dépôt

3 min

Au trou. Patrick Balkany aura juste eu le temps de claquer la bise à sa femme, Isabelle, avant de se faire embarquer par les gendarmes. Condamné vendredi après-midi à quatre ans de prison ferme, plus dix ans d’inéligibilité, assortis d’un mandat de dépôt l’obligeant à purger dès à présent sa peine avant de pouvoir faire appel ou de se pourvoir en cassation, histoire de gagner du temps. Il s’y atte

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :