SFR Presse
Libération
12 août 2019

Le système qui cache le sound

«Libération» a suivi les jeunes organisateurs d’une free party. Les lieux choisis pour ces soirées techno clandestines sont communiqués au dernier moment, pour mieux jouer au chat et à la souris avec les autorités.

6 min

Plus d’un an que cette soirée est dans les tuyaux. L’été dernier, elle avait servi à récolter de l’argent pour offrir des vacances au petit frère de Mathéo, leur pote fan de techno décédé à 17 ans après une surdose de Valium. Cette année, les euros rassemblés aideront à payer une stèle funéraire à placer au pied de l’arbre où ses cendres ont été dispersées. A quelques heures du début de la fête, l

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :