SFR Presse
Libération
20 juin 2018

Quand le gouvernement remanie en douce les lois renseignement

Un des articles de la future loi de programmation militaire, examinée mardi en commission mixte paritaire, ouvre au renseignement intérieur les données captées par la surveillance extérieure.

3 min

Discuté au Parlement depuis mars, le projet de loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 se montre décidément bien accueillant. Il va ainsi servir à modifier le cadre légal de la surveillance à la française, adopté il y a trois ans. Un amendement introduit le 22 mai lors de la discussion au Sénat par la ministre des Armées, Florence Parly, prévoit en effet de mettre les données interceptées p

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :