SFR Presse
Le Figaro
12 février 2019

La stratégie du précipice de Theresa May

La première ministre demande aux députés deux semaines de plus pour renégocier son accord sur le Brexit.

Florentin Collomp

3 min

2 likes

Florentin Collomp
Florentin Collomp

ROYAUME-UNI Dans son bureau du Parlement de Westminster, Nick Boles a accroché un grand drapeau norvégien. Une provocation suffisante à le faire passer pour un traître. Depuis des mois, ce député conservateur plaide pour un Brexit « soft », avec maintien dans le marché unique européen sur le modèle de la Norvège. Cela a conduit des militants de la section du Parti conservateur de sa circonscriptio

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :